Rugby

image_pdfimage_print

Le Rugby est né au milieu du XIX° siècle en Angleterre. Dès la fin de ce siècle de violents débats divisèrent les membres de ses organismes directeurs. Ces discussions opposèrent les tenants d’une pratique « aristocratique » du jeu à ceux qui la voulaient ouverte aux classes populaires. Ces querelles ne concernaient pas que le Rugby mais traversèrent toute l’organisation sportive. Les dirigeants des unions du sud de l’Angleterre qui se pensaient comme les créateurs et les propriétaires du véritable esprit du jeu – et qui surtout voulaient continuer à pratiquer un « entre-soi » élitiste, rompirent avec les comités du Nord et développèrent une théorie de l’amateurisme qui leur permettait d’ostraciser tous ceux qui ne leur convenaient pas. C’est dans ce contexte que les comités du Nord de l’Angleterre fondèrent la Rugby League qui inventa le Rugby à 13 en 1906.

La France se tint fort loin de ces discussions qui étaient déjà tranchées en Angleterre lorsque le jeu arriva dans notre pays. Si initialement le Rugby s’y développa au sein des classes aisées de la société (Le Racing Club de France et le Stade Français qui fondèrent ensemble l’USFSA, premier organe fédérant les sports en France, n’étaient pas spécialement fréquenté par des indigents) il échappa rapidement au milieu social de ses pionniers et se développa dans toute la France et dans tous ses milieu. Si le Rugby à 13 introduit en France en 1934  rencontra assez vite le succès se fut, entre-autres, parce qu’il permettait de rompre avec les hypocrisies de l’amateurisme marron qui ridiculisa la FFR jusqu’à la fin des années « Ferrasse ». Mais ce fut surtout grâce à ses propriétés formelles  qu’il séduisit les français amateurs de jeu ouvert*. Le Racing Club de Carpentras (RCC) fondé en 1903 adhéra à la nouvelle Fédération dès 1938 avec quelques autres club provençaux (Orange, Apt, Vedène, Le Pontet, Cavaillon, Marseille notamment). Le Rugby à 13 devint rapidement le sport emblématique de la ville et le RCC le seul club Carpentrassien de sport collectif a évoluer au plus haut niveau de sa discipline.

*(concept développé par S.Darbon dont on peut lire aussi: Diffusion des sports et impérialisme anglo-saxon; ed de la Maison des sciences de l’homme)