Sports féminins et mysogynie

image_pdfimage_print

L’accès des femmes à la pratique des sports fut, et hélas reste encore, une course d’obstacle. De la mysogynie convenue de la « bonne société » de la fin du XIX° siècle dont Pierre Fredy baron de Coubertin est le plus illustre représentant, aux lazzis que doivent encore subir les jeunes femmes qui de nos jours veulent pratiquer des « sports d’homme » comme le Rugby ou les sports de combat, les traquenards furent nombreux et  les « mâles » ne leur ont pas facilité la tache…. Et pourtant elles sont là!

Pour visualiser les photos, cliquer sur la 1è affichée ou sur les vignettes qui défilent